Les Forums Du Lyce Ibn Tofail

http://ibntofail.43i.net


    rsum chapitre par chapitre"la plante des singes&quot

    avatar
    samah

    : 14
    : 27
    : 09/04/2007

    rsum chapitre par chapitre"la plante des singes&quot

      samah 10, 2007 7:01 am

    CHAPITRE XI
    Le convoi roule durant toute la nuit. Pendant le trajet, le journaliste essaie de trouver une explication logique sa msaventure miraculeuse. Il regrette la disparition du professeur Antelle qui est capable de trouver une explication ces vnements tranges. Pourtant, il labore l'hypothse que les habitants de cette plante auraient dress des primates (singes) ; ces derniers auraient volu pour devenir ce qu'ils sont maintenant.
    Fatigu, Ulysse s'endort contre Nova.

    CHAPITRE XII
    Il dort jusqu'au lever du jour. Il aperoit alors que le vhicule pntre dans une cit civilise o il y a des autobus, des taxis, des piceries. Ses habitants sont des singes. Le journaliste perd tout espoir de rencontrer des hommes civiliss. Lorsque le vhicule s'arrte dans une cour devant un hpital, des singes infirmiers aident les gardiens dcharger les chariots.
    Le journaliste est jet par deux gorilles dans une cage fixe au sol, l'intrieur du btiment. D'autres cages occupes par des humains sont alignes le long d'un couloir. Nova est enferme dans la cage juste en face de celle d'Ulysse. La distribution de la nourriture et de l'eau calme les prisonniers agits. Lorsqu'un gorille entre dans sa cellule pour lui donner sa ration, le journaliste essaie d'tablir un contact avec lui en s'inclinant crmonieusement. Et tout en souriant, il lui adresser la parole. Le singe en est grandement stupfait. Mais aprs, les deux primates rient gorge dploye ce qui irrite le captif. Ils partent en notant quelque chose sur un carnet.

    CHAPITRE XIII
    Le soir, les gorilles distribuent un autre repas, teignent la lumire. Et s'en vont.
    Le matin, un chimpanz femelle, accompagne des deux gardiens, vient devant sa cage et commence l'examiner. Le journaliste lui adresse la parole ce qui tonne beaucoup la guenon. Malgr sa stupfaction, elle lui sourit. Enhardi (=donner de l'assurance), le dtenu tend une main que la visiteuse prend en tremblant. Elle lui donne un morceau de sucre qu'il croque.

    CHAPITRE XIV
    La deuxime journe se passe comme la premire. Le matin suivant, les prisonniers sont soumis une srie de tests. Un gardien produit avec son sifflet une srie de sons aigus pour attirer l'attention du journaliste et lui tend une banane. Lorsque ce dernier veut le saisir, le singe s'loigne. Aprs avoir recommenc le mme mange, il part du.
    Ulysse se sent frustr et observe ce test avec les autres captifs. Ces derniers salivent et s'agitent quand les gardien leur prsentent des bananes : c'est cette condition qu'ils reoivent le fruit. Pendant plusieurs jours, les singes exprimentent sur les humains la thorie de Pavlov.
    Au moment o le gardien se plante de nouveau devant sa cage, le journaliste, qui veut attirer l'attention sur son intelligence, se met s'agiter et a saliver. Cette raction dconcerte les gardiens. A sa grande dception, les geliers s'loignent sans lui donner la banane.
    Un jour aprs, les gardiens reviennent. L'un agite une cloche, l'autre branche un cble de la magnto la cage. Ils veulent tester, chez les prisonniers, leur capacit d'tablir une relation de cause effet entre des faits. Devant la cage du journaliste, les singes demeurent perplexes : celui-ci s'loigne des barreaux lectrifis ds que la cloche tinte.


    CHAPITRE XV
    Avant que les deux singes aient le temps de rpter l'exprience. Zira apparat accompagns de deux autres singes dont l'un, un orang-outang, est vraisemblablement une haute autorit scientifique et l'autre, une petite guenon, sa secrtaire.
    Au moment o ils s'approchent de sa cage, Ulysse adresse la parole l'orang-outang. Ce dernier sursaute de surprise. Il se met arpenter le couloir. Le prisonnier l'imite parfaitement ce qui produit des clats de rires chez les singes, provoquant la colre de l'orang-outang. Mais cette colre cde la place une stupfaction gnrale chez les singes, au moment o le prisonnier adresse des propos au singe en l'appelant par son nom et son titre honorifique : Mi ZaÏus.
    Alors le savon ordonne que l'on fasse que subir au prisonnier les tests d'hier. Au cours de l'opration de la cloche, rpte dix fois, l'orang-outang dicte des commentaires sa secrtaire. Le cobaye s'avise de dcrocher la pince qui tablit le contact lectrique et s'accroche aux barreaux. Indiffrent, le savant lui fait subir un test qui est une combinaison des deux premiers.
    Il passe l'preuve avec succs ; aussi Zira applaudit-elle. Pourtant, le savant reste incrdule et s'en va de mauvaise humeur. Reste seule devant la cage, Zira tend la patte Ulysse qui la saisit ; alors le visage de la guenon rougit.

      / 23, 2017 5:39 am